RENAUD JOBIN

Mar 28, 2019

by Babette Dard

 

Le premier jardin est, je crois, la source unique de mon travail, et sa lumière, et sa couleur (bleue ?). Il me semble que la peinture, comme la musique ou la poésie, pourrait être une vocation de ce Lieu perdu, mais présent en petits éclats de lumière en chacun et que « l’artiste » aurait encore d’accessible aux outils de la pensée. L’objet peint, là encore, aurait peu d’importance dans la mesure où ce sont l’espace et la lumière qui le baignent, qui font motif, parce que l’absence de contingences sociales, culturelles et historiques serait un gage de la postérité de l’oeuvre. Et, regardant une peinture à l’huile de Van Eyck, ce n’est pas ce qu’elle raconte dedans mais dessus qui m’intéresse.

« Dans le grand naufrage du temps c’est pour leur peau que les chefs d’oeuvre flottent » écrivait André Gide à propos de Poussin.

Ainsi, voudrais-je peindre ce que je vois, pensant qu’être objectif, c’est être humain.

 

862 Avenue du Maréchal Juin / 83140  / Six-Four-Les Plages

06 14 43 56 30

renaudjobin@yahoo.fr